Code de la Sécurité routière pour les radioamateurs

      Commentaires fermés sur Code de la Sécurité routière pour les radioamateurs

L'appareil de radiocommunications d'un radioamateur peut être une source de distraction, utilisez-le avec la plus grande attention.  Sachez par contre qu'il y a une exception dans le code de la Sécurité Routière en ce qui l'utilisation d'une radioamateur mobile ou radio portative avec ou sans clavier DTMF.  Voici ce que dit la loi du Québec stipule:

EXCEPTIONS
L'interdiction de tenir en main un appareil muni d'une fonction téléphonique ne s'applique pas :

dans le cas d’une radio bidirectionnelle, c'est-à-dire un appareil qui ne permet pas aux interlocuteurs de parler simultanément – aussi appelé walkie-talkie, émetteur-récepteur mobile, poste émetteur-récepteur mobile ou émetteur bidirectionnel.

Pour l'Ontario, c'est un peu moins précis car on fait une distinction entre les appareils portatifs et les appareils mobiles fixes.  Pour le portatif: Les conducteurs précisés d'un véhicule utilitaire ou d'un véhicule de transport en commun (y compris les autobus), et les conducteurs qui exercent une fonction publique et les radioamateurs titulaires d'un permis, se sont vu accorder une exemption pour l’utilisation de leur appareil radio émetteur-récepteur (poste bande publique) portatif jusqu’au 1er janvier 2021.  Pour les mobiles: Des appareils comme les micros à main et les postes radio portatifs (émetteurs-récepteurs portatifs) qui ne possèdent pas de micro branché à un récepteur distinct ne peuvent être utilisés comme des appareils portatifs, mais peuvent être utilisés en mode mains libres.

Print Friendly, PDF & Email